• Votre sélection est vide.

    Enregistrez les diplômes, parcours ou enseignements de votre choix.

Sciences humaines et sociales

Master Soin, éthique et santé

Philosophie
  • Niveau d'étude visé

    BAC +5

  • ECTS

    120 crédits

  • Composante(s)

    UFR Humanités

  • Langue(s) d'enseignement

    Français

Présentation

Cette formation approfondie la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé.

En formation continue, le master Soin, éthique et santé répond à la demande des professionnels de santé en quête d’un éclairage théorique sur leurs propres pratiques, consolide une progression dans la carrière ou un projet de reconversion.

En formation initiale, il prépare aux métiers de la formation, de la médiation et de l’encadrement dans les domaines du soin et de la santé. Ouvert en 2005 (sous le nom de « Philosophie pratique : Vie humaine et médecine »), il s’est donné pour ambition de répondre à ces nouveaux besoins de formation par une articulation rigoureuse entre les pratiques des professions de santé et les savoirs universitaires issus des Sciences humaines et du Droit.

Lire plus

Objectifs

Au cours de ce master, l’étudiant doit acquérir une solide culture générale dans le domaine du soin, de l’éthique et de la santé (une bonne connaissance du monde de la santé et de ses pratiques professionnelles, une vaste culture générale dans le domaine de la médecine, de l’éthique médicale et de la bioéthique). Il doit également s’initier aux savoirs universitaires et à leurs méthodes (sens du questionnement et de la réflexion critique, bonne maîtrise de l’expression écrite et de l’argumentation, initiation au travail bibliographique). Cette double compétence a pour finalité principale de contribuer à une formation approfondie de l’étudiant à la réflexion éthique. Elle doit développer en premier lieu sa capacité à articuler avec finesse théorie et pratique, à se rendre sensible à la singularité des cas cliniques et à se confronter à la nécessité – et aux difficultés – de la réflexion interdisciplinaire et de la délibération collégiale.

Une culture académique et des savoir-faire professionnels

  • L’équipe pédagogique réunit des universitaires spécialisés en Philosophie, en Droit et en Sciences humaines et sociales (enseignants chercheurs de l’Université Bordeaux Montaigne et de l’Université de Bordeaux) et des professionnels de santé (praticiens hospitaliers, hospitalo-universitaires, chefs de service hospitalier, médecins de ville, professions paramédicales, cadres de santé).
  • Les centres de recherche des universités bordelaises – principalement : SPH (« Sciences, Philosophie et Humanités »), le Cerdare (« Centre d’étude et de recherche sur le droit administratif et la réforme de l’État ») et le Centre Émile Durkheim (« Science politique et sociologie comparative ») - irriguent en permanence le contenu des enseignements théoriques du master La relation entre théorie et pratique se fait à double sens, la confrontation avec la réalité du terrain rétroagissant sur les activités de recherche des enseignants. Le lien organique avec les centres de recherche permet au master d’organiser chaque année une ou plusieurs manifestations publiques (colloques, conférences, journées d’études)
  • Les interventions des professionnels du soin et de la santé (50 % du volume horaire global) transmettent à la fois les savoir-faire et les interrogations (déontologiques, éthiques et/ou juridiques) issues de la pratique. Elles donnent aux étudiants une bonne connaissance du monde du soin et de la santé, et une vue globale des réseaux de professionnels les plus actifs au niveau local.

Les partenaires régionaux du master : le milieu hospitalier (CHU de Bordeaux, centres hospitaliers régionaux), l’espace bioéthique aquitain, la médecine de ville, l’association MANA (médecine transculturelle) et la librairie bordelaise Mollat.

Mollat est partenaire officiel de la formation pour l’ensemble des manifestations publiques qu’elle organise en direction de la société civile (colloques, journées d’études, tables rondes).

Le master Soin, éthique et Santé bénéficie également d’une ouverture internationale. Partenaire de l’université de Laval au Québec, il accueille chaque année des étudiants étrangers.

Lire plus

Organisation

Le master « Soin, Éthique et Santé » est une spécialité professionnelle en un an (M2).

Les cours se déroulent sur 12 sessions de deux jours, qui se tiennent deux fois par mois d’octobre à avril. Ils donnent lieu à deux séries d’évaluation, l’une en janvier et l’autre en avril. Ils doivent accompagner une expérience professionnelle (formation continue ou stage) et préparer la rédaction d’un mémoire de fin d’études.
Les modalités d’organisation de la formation ont été spécifiquement conçues pour s’adapter aux contraintes des professionnels. Le master peut ainsi accueillir les publics en reprise d’études et en VAE.

À noter : si la situation professionnelle de l’étudiant le justifie, la formation peut être aménagée et s’envisager sur deux ou trois années.

Trois séminaires interdisciplinaires : « Éthiques du soin et Philosophies de la médecine »
Chacun de ces séminaires est animé par un enseignant-chercheur du département de Philosophie de l’Université Bordeaux Montaigne. Chaque session comprend le plus souvent deux séances doubles d’une demi-journée, soit avec un professionnel du soin ou de la santé, soit avec un autre enseignant-chercheur en Philosophie, Droit, Sociologie, Anthropologie, Psychologie ou Économie. Le contenu de ces séances est constamment renouvelé par les travaux de recherche en cours des enseignants- chercheurs et par le dialogue avec les praticiens. Ces séminaires visent à initier les étudiants au travail de recherche, de problématisation et de questionnement, à la réflexion critique sur les pratiques et à la formulation d’une argumentation rigoureuse, nourrie par une solide culture générale et interdisciplinaire dans le domaine de l’éthique, du soin et de la santé.

Lire plus

Stages et projets tutorés

Stage
Les étudiants en formation initiale font un stage d’observation de huit semaines dans le domaine du soin et / ou de la santé (ce stage est optionnel pour les étudiants en formation continue). Ce stage a lieu entre janvier et juin, et doit compter huit semaines.

Le réseau de professionnels de l’équipe pédagogique s’engage à aider l’étudiant dans sa recherche de stage. L’un des professionnels de l’équipe peut encadrer le stagiaire, en vue de faciliter son intégration sur le lieu de stage.

Le terrain de stage doit être impérativement choisi en fonction du sujet de mémoire. Pour les étudiants en formation initiale, ce stage d’observation fait l’objet d’un rapport approfondi dans la première partie (dite « pratique ») du mémoire.

Mémoire
Les étudiants doivent remettre à la fin de leur formation un mémoire d’une centaine de pages. Ce travail doit être mûri tout au long de l’année, et en relation constante à la pratique (stage ou expérience professionnelle, contenus pratiques délivrés par les intervenants). Il doit également se nourrir en profondeur des éléments théoriques assimilés durant la formation (Philosophie, Droit, Sciences humaines et sociales, Bioéthique etc.) et répondre aux exigences méthodologiques d’un diplôme universitaire de type master (problématisation, argumentation, maîtrise de l’écrit, initiation au travail bibliographique etc.). Par rapport à d’autres types de mémoire, toute la difficulté et l’originalité de l’exercice tient à l’effort d’articuler en profondeur la théorie et la pratique, en s’intéressant aux boucles de rétroaction qui les relient l’une à l’autre.

Le sujet choisi par l’étudiant doit être validé par son directeur de mémoire, le projet de mémoire faisant l’objet d’une première évaluation à la fin du premier semestre.
Le mémoire doit être remis à la fin de l’été pour une soutenance en septembre, devant un jury qui comprend le directeur du mémoire et l’un des professionnels de santé de l’équipe pédagogique.

Lire plus

Contrôle des connaissances

 

Comprendre  les modalités de contrôle des connaissances : cliquez ici

Lire plus

Programme

Sélectionnez un programme

  • Droit et santé 1

    5 crédits
  • Projet de mémoire

    5 crédits
  • Ethiques du soin et philosphies de la médecine 1

    10 crédits
  • Histoire et actualité de la bioéthique

    5 crédits
  • Pratiques du soin et de la médecine

    5 crédits
  • Droit et santé 2

    1 crédits
  • Histoire et actualité de la bioéthique 2

    1 crédits
  • Ethiques du soin et philosphies de la médecine 2

    2 crédits
  • Pratiques du soin

    1 crédits
  • Stage et mémoire

    25 crédits
  • Facultatif

    • Bonus S2

      • Au choix : 1 parmi 4

        • Sport Semestre 2

          • Facultatif

            • Badminton Semestre 2

            • Fitness Semestre 2

            • Handball Garçon S2

            • Relaxation Semestre 2

            • Volley Ball Garçon Semestre 2

            • Escalade Semestre 2

            • Judo Semestre 2

            • Kayak Semestre 2

            • Rugby Semestre 2

            • Volley Ball Fille Semestre 2

            • Ahtletisme Semestre 2

            • Basket Fille Semestre 2

            • Football Semestre 2

            • Futsal Semestre 2

            • Pratiques de la forme Semestre 2

            • Danse Classique Semestre 2

            • Basket Garçon Semestre 2

            • Interuniversitaire Semestre 2

            • Musculation Semetres 2

            • Rock Semestre 2

            • Tennis Semestre 2

            • Trampoline Semestre 2

            • Danse Contemporaine Semestre 2

            • Handball Fille Semestre 2

            • Danse Latine Semestre 2

            • Natation Semestre 2

            • Agrès S2

            • ZUMBA Semestre 2

        • AFP Langue Française Appliquée S2

        • Action de Formation Personnelle Semestre 2

        • Engagement étudiant

Admission

Conditions d'accès

Utilisation des données personnelles dans le cadre d’une candidature pour cette formation : pour en savoir plus

En master 1 :

Ce master à orientation professionnelle existe uniquement en master 2

En master 2

Sur dossier :

  • Être titulaire d'un master 1 de philosophie
  • Être titulaire d'un master 1 en sciences humaines et sociales, droit ou sciences de la vie et de la santé
  • ou être titulaire d'un diplôme français ou étranger (bac+4) admis en dispense

 

 Comment constituer un dossier de candidature ?

  • Étudiants titulaires de diplômes français :
    dossier Apoflux à télécharger : du 20 avril au 25 mai 2022
  • Étudiants titulaires de diplômes étrangers :
    dates et procédures spécifiques
    en savoir +
Lire plus

Niveau d'entrée

BAC +3

Niveau d'entrée obligatoire

Oui

Pré-requis nécessaires

DELF B2 pour les étudiants non francophones

Lire plus

Et après

Insertion professionnelle

En formation continue
Le master Soin, Éthique et Santé peut asseoir la progression du diplômé dans sa carrière sanitaire et sociale ou renforcer un parcours de reconversion professionnelle.

  • Progression dans la carrière : son diplôme lui permet de prendre un recul réflexif sur sa pratique professionnelle, lui donne plus d’assurance à son poste de travail, et lui permet d’élargir son réseau professionnel en l’intégrant à de nouveaux collectifs (réseaux de santé, milieu associatif, espaces bioéthiques, comités d’éthique etc.). Son diplôme lui assure en outre un niveau de formation universitaire et une certification supplémentaire en vue d’une progression de carrière.
  • Parcours de reconversion : il peut également renforcer une reconversion, ou préparer sa réorientation vers de nouveaux secteurs d’activité. Il constitue par exemple un sérieux complément de CV pour les professionnels qui souhaitent s’orienter vers des activités d’enseignement et de formation dans le domaine du soin, de l’éthique et de la santé.


En formation initiale
Le master Soin, Éthique et Santé forme principalement aux métiers de la formation, de la médiation, et de l’encadrement.

  • Métiers de la formation : les diplômés du master peuvent prétendre à des postes de formateur dans les instituts de formation aux carrières sanitaires et sociales. Ils peuvent également assurer des activités de formation et/ou d’animation dans les espaces éthiques, les réseaux professionnels et le milieu associatif, ou encore s’orienter vers une spécialisation en communication sur les questions d’éthique et de santé (médias, espaces culturels etc.). S’ils poursuivent en doctorat (admission sur dossier), ils peuvent prétendre à des postes d’enseignement et de recherche à l’université
  • Métiers de la médiation : ce master renforce un parcours de formation dans les nouveaux métiers de la médiation qui se développent dans le champ de la santé, de l’action sociale, du droit et de l’éthique
  • Métiers de l’encadrement : ce master peut constituer l’une des étapes du parcours individualisé de l’étudiant vers d’autres formations préparant aux concours de la fonction publique (cadres de santé, emplois de catégorie A) dans le secteur sanitaire et social.
Lire plus

Que sont devenus les diplômés de cette formation ?
Consultez les résultats des enquêtes menées par l'observatoire des étudiants.

Poursuites d'études

Si le mémoire de master donne des garanties suffisantes, une poursuite des études en doctorat peut être envisagée, encadrée par l’un des enseignants chercheurs de l’équipe « Sciences, Philosophie, Humanités » (SPH).

Dans ce cas, une inscription préalable en master Recherche sera préconisée, entre le master 2 de « Soin, Éthique et Santé » et l’inscription en doctorat proprement dite. Cette étape intermédiaire permettra à l’étudiant d’approfondir sa formation générale en philosophie et de mûrir son projet de thèse.

Lire plus

  • Ajouter à la sélection

    Vous avez formations et cours sauvegardés

  • S'inscrire